Alexandre Michaan est restaurateur du patrimoine photographique et multimédia, diplômé de l'Institut national du patrimoine en 2014.

 

Après un parcours d'histoire de l'art à l'Ecole du Louvre, il intègre le cursus de restauration de photographies à l'INP et se focalise au fil de ses cinq années de formation sur les enjeux liés aux nouveaux médias, et particulièrement au domaine du numérique, en conservation-restauration d'œuvres d'art contemporain.

Formé aux techniques et aux procédures de préservation des œuvres vidéo durant un stage de six mois au laboratoire de restauration de l'institut LIMA (ex-Netherlands Media Art Institute) aux Pays-Bas, où il élabore notamment un plan de préservation et d'émulation d'œuvres interactives sur CD-ROM, il se spécialise durant son année de diplôme sur les problèmes posés à la conservation-restauration par des œuvres vidéo numériques au format obsolète, en menant une étude de cas sur trois œuvres vidéo formatées pour DVD avec le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris et le pôle Art contemporain et obsolescence technologique du C2RMF.

 

 

 

                                          >

Intervention au JERI, journée d'étude de recherche et d'innovation sur la restauration du patrimoine, à Rennes,

sur la conservation des œuvres numériques

18 novembre 2016

 > programme 

 

Intervention au Computer Art Congress (CAC5), 5e édition, Paris

"Archiving, documenting and emulating CD-ROM artworks from the LIMA collection", en collaboration avec Nina van Doren

 > programme 

 

26 octobre 2016

Dans le cadre du projet sur la conservation des œuvres sur CD-ROM de la collection de l'institut LIMA, Amsterdam.

Publication d'un article accompagnant l'intervention, dans les actes du colloque. Disponible en PDF sur demande.

> Lien sur Twitter

Participation à la table ronde sur la conservation de l'art numérique au colloque international «Transformation Digital Arts», Amsterdam, Pays-Bas

 > programme 

 

18 et 19 Février 2016. Participation à la table ronde sur les pratiques des restaurateurs d'art contemporain spécialisés sur les œuvres numériques, avec Patricia Falcao (Tate, Time-based media), Arnaud Obermann (Staatsegalerie Stuttgart / ex-ZKM) et Ellen Jansen (University of Amsterdam).

Animation d'un workshop vendredi 19 avec Nina Van Doren, autour des questions liées à la documentation des œuvres numériques.

Intervention à la table ronde « The mutations of images and the evolution of conservation practices » aux journées d'études internationales FilmForum de Udine et Gorizia (Italie)

 

Table ronde avec Simone Venturini (Université d'Udine - laboratoire Camera Ottica), Cécile Dazord (C2RMF) et Anne Cartier-Bresson (ARCP).

 

Dans le cadre du pôle «Heritage Conservation» du FilmForum 2015, journées d'études organisées par l'université d'Udine à Udine et à Gorizia, Italie, du 19 au 24 mars 2015.

 

http://www.filmforumfestival.it/8-martedi/

Intervention au colloque 'De la matérialité de la photographie à sa dématérialisation', 17 novembre 2014 :

Matérialité et œuvres vidéo numériques

[avec François Michaud, conservateur au MAMVP]

 

À travers le cas des œuvres vidéo nativement numériques du projet No Ghost Just a Shell acquises par le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris en 2001 sous la forme de DVDs, et les enjeux de conservation qu'elles soulèvent aujourd'hui, l'intervention donnée en binôme avec François Michaud le 17 novembre 2014 dans le cadre du colloque organisé par l'ARCP et l'INP s'est donnée pour but de nuancer la notion de "dématérialisation" dans l'approche des images numériques.

Il s'est ainsi agit d'explorer la nécessité d'une approche de conservation centrée sur une matérialité redéfinie, un nouveau niveau de matérialité, dans le cas de telles œuvres numériques, qu'elles soient photographiques ou vidéo. 

 

L'exemple de la restauration en vue d'une réinstallation en projection des trois œuvres vidéo de Pierre Huyghe, Philippe Parreno et Dominique Gonzalez-Foerster mettant en scène le personnage fictif d'AnnLee, menée en 2014 à l'Institut national du patrimoine, ont illustré ce propos et servi de fil conducteur à l'intervention.​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​

Sujet de diplôme sur la conservation-restauration d'œuvres vidéo numériques : enjeux de la réinstallation en projection d'œuvres vidéo sur supports obsolètes

 

 

Ce projet de diplôme de l’Institut National du Patrimoine a porté sur l’étude des problèmes de préservation et de restauration soulevés par la réinstallation de trois œuvres vidéo numériques en projection, dans le respect du rendu visuel et de leur dispositif de présentation d’origine, aujourd’hui obsolète. La recherche s'est également voulue l’occasion d’explorer les enjeux de la conservation de telles œuvres vidéo numériques tributaires d’une technologie en évolution constante.


Acquises en 2001, ces trois séquences d’image de synthèse animée, "Two Minutes out of Time" de Pierre Huyghe, "Anywhere out of the World" de Philippe Parreno et "Ann Lee in Anzen Zone" de Dominique Gonzalez-Foerster (premiers éléments du projet No Ghost Just a Shell initié en 2000) consistent en des fichiers numériques vidéo enregistrés et diffusés sur support DVD-Vidéo. Si le standard (MPEG-2), la compression et la résolution de ces séquences étaient adaptées à un support ainsi qu’à un ensemble matériel contemporain des années 2000, ils présentent aujourd’hui des risques importants d’incompatibilité avec les technologies de diffusion et de projection actuelles, alors qu’il devient peu à peu impossible d’assurer la maintenance de cet ensemble matériel d’origine.


Ces œuvres cristallisent ainsi bon nombre des problèmes d’obsolescence caractéristiques des œuvres vidéo de leur temps, et requièrent à présent, afin de pouvoir continuer à être présentées en projection dans les salles de musée, une réflexion avancée sur les moyens d’en conserver l’aspect et l’intégrité lors de leur diffusion.

 

Projet de recherche mené pour l'institut d'art vidéo et multimédia LIMA [Amsterdam, NL] :

Plan de conservation pour œuvres numériques interactives sur CD-ROM, procédure pour l'émulation

 

Ce plan de conservation inclue une reflexion sur les enjeux théoriques et déontologiques nécessaires à appréhender lors de prises de décision relative à l'émulation (simulation informatique par le biais de machines virtuelles) d'œuvres interactives, et s'accompagne de recommandations sur l'ensemble des aspects de préservation/restauration à prendre en compte lors de la dématérialisation et de l'émulation d'un ensemble d'œuvres à l'origine liées à un support et à une technologie spécifique.

 

Une séléction d'œuvres sur CD-ROMs issues de la collection de LIMA Media Art Platform devant aujourd'hui être émulées a été réalisée, en fonction du niveau d'interactivité et de l'importance de cette dernière pour l'intégrité de chaque œuvre originale.

Dans cette optique, la collection a été classée, afin d'en extraire les CD-ROMs nécessaires à préserver en tant qu'œuvres "intégralement conçues pour l'interaction", et dont le comportement doit être maintenu identique afin d'éviter toute perte d'intégrité. 

L'œuvre principale de la collection sur laquelle nous avons mené une étude de cas approfondie, qui occupe une place prépondérante dans ce plan de conservation, est la première œuvre sur CD-ROM du duo d'artistes Elsa Stansfield et Madelon Hooykas, conçue au laboratoire de Montevideo/Time Based Arts à Amsterdam en 1998, "Person to Person".

 

Ce travail de recherche a mené à la rédaction d'une procédure pour l'émulation de l'ensemble des œuvres logicielles développées pour des systèmes d'exploitation obsolètes Apple, de Mac OS 6 à Mac OS 9.

 

[Documents en anglais]  http://www.li-ma.nl/site/news/research-archiving-cd-roms